Your browser does not support Javascript

Comment booster le trafic de son blog ?

Comment booster le trafic de son blog

Booster le trafic de son blog, ça veut dire quoi en clair et en chiffres ? C’est la capacité d’augmenter son nombre de visiteurs uniques (VU / Utilisateurs), de les fidéliser et de vous permettre d’être bien positionné sur le moteur de recherche principal, à savoir Google.

En chiffres, c’est partir d’un nombre de visiteurs établis à un nombre de visiteurs qui peut doublé voir triplé en l’espace de quelques mois.

Considérez également la thématique de votre blog qui doit être porteuse pour vos lecteurs, et ceux qui recherchent des contenus similaires aux vôtres.

En atteignant un nombre de visiteurs uniques intéressant, vous deviendrez peut-être une cible pour les marques selon votre secteur. Vous pourrez ainsi avoir la possibilité de monétiser votre blog, et pourquoi pas gagner en retour quelques centaines d’euros par mois. L’argent n’est pas un but à atteindre avec son blog…. soyez motivé et laissez faire le temps et la passion.

Un premier article sponsorisé ou un premier partenariat, c’est un encouragement et une étape à franchir pour booster cette fois-ci votre motivation à poursuivre l’aventure.

Les actions à entamer ci-après sont à considérer comme un ensemble… on ne rédige pas quotidiennement sans un but et une recherche de positionnement, sinon on frappe un grand coup dans le vent. C’est ainsi qu’on verra que les différents points sont liés entre eux comme le maillage interne d’un site.

 

#1 La fréquence de rédaction

S’il est préférable d’avoir une fréquence de rédaction soutenue, elle ne veut pas dire quantité à tout prix ! Par ailleurs c’est un sujet qui revêt plusieurs dimensions. Si vous possédez un blog qui héberge de multiples catégories, il est alors tentant de les remplir.

A l’inverse si votre blog ne compte que quelques catégories, on pourrait facilement penser qu’il n’est pas nécessaire de rédiger régulièrement.

Un autre paramètre à considérer est l’équilibre des publications d’une semaine à l’autre, d’un mois à l’autre… Si vous ne pouvez pas rédiger régulièrement, il faudra savoir privilégier des jours de publication comme les mardi et les jeudi, et ensuite s’y tenir. Il ne s’agit pas de rédiger 2 fois par semaine aujourd’hui, 5 fois demain et ensuite une seule et unique fois etc…

Soyez constant et augmentez la fréquence quand serez capable de la maintenir. Le paramètre à induire dans ses publications est celui qui va suivre; le référencement. Il faut penser dans un premier au SEO quand on rédige sur un axe de recherche de visibilité, et donc indirectement de trafic.

Si vous combinez ainsi une fréquence de rédaction soutenue et une recherche de positionnement en SEO, vous grimperez inévitablement dans les résultats de recherche. C’est à ce stade que l’on commence à rédiger intelligemment, sans bien entendu dégrader l’intérêt du contenu pour le lecteur.

 

#2 Le référencement naturel - SEO

 

Le référencement naturel que l’on nomme également SEO (Search Engine Optimization) se résume à la rédaction d’un article afin de plaire à Google et ainsi lui octroyer un bon positionnement sur le moteur. Le piège classique du blogueur est de parfois privilégier cet axe au dépend de la qualité du contenu et de perdre ainsi son lectorat sur le manque de valeur ajoutée du contenu.

Il faut savoir alterner et ne pas être avare sur les informations à délivrer selon les sujets. En outre on ne sur-optimise pas son contenu à tout va sous couvert qu’il prendra une bonne position… l’inverse pourrait se produire. Le terme référencement naturel prend tout son sens si on le ramène à la rédaction… elle doit être elle-aussi naturelle !

Il faudra apprendre à placer des balises H2, H3, H4 en découpant son contenu en paragraphes, et ce correctement, tout en y insérant ses mots-clés. Le célèbre plugin SEO Yoast pourra déjà vous aider à optimiser les éléments basiques de vos articles.

Le SEO est donc la partie à bien étudier pour apprendre à se positionner sur les moteurs de recherche. C’est en gagnant des rangs que vous serez rendu visible aux yeux de ceux effectuant des recherches sur Google.

 

#3 Le Social Media – Les relais de vos articles

Le social media et plus précisément les réseaux sociaux, n’ont plus rien à démontrer en terme de visibilité et de viralité apportées à ses contenus. Il faut obligatoirement y avoir recours pour booster le trafic de son blog, et permettre ainsi à d’autres personnes de relayer vos contenus, de les inclure dans leur veille et de les commenter.

Il vous faudra un compte Twitter actif, une page Facebook… et sans entrer dans les détails de tout ce que ça implique, pensez à automatiser les tâches en dehors de toute interaction qui restera manuelle.

Les réseaux sociaux vous permettront réellement de booster le trafic de votre blog. En vous permettant de vous faire connaître là où se trouve votre futur lectorat et où les partages se font couramment, vous pallierez au manque de positionnement de votre blog sur Google.

 

#4 Les backlinks

Un grand sujet qui remue tous les acteurs du SEO y compris les agences spécialisées. C’est un univers où se côtoient le très mauvais et le très bon… en terme de travail et de connaissance en la matière. Pour faire le backlink consiste à récupérer des liens entrants vers son site, mais pas n’importe lesquels.

On recherche principalement à être tagué par des sites à forte autorité pour espérer gagner des places sur Google. C’est en l’occurrence un axe vers lequel se diriger quand le blog gagne un réelle légitimité sur son sujet, pas avant ! à moins de mettre le sujet entre les mains d’une agence compétente.

Vous trouverez de très nombreux sujets sur le net comme celui-ci par exemple : Backlink : Qu’est-ce qu’un lien entrant ?

Semrush propose également des outils et une introduction sur le sujet via cette page : Backlinks

#5 La newsletter

Quoiqu’on en dise la newsletter reste un très bon moyen de booster le trafic de son blog. Elle vous aide à maintenir de la rétention auprès de votre lectorat, en l’informant de l’arrivée de nouveaux articles, d’offres promotionnelles ou encore de contenu privilégié et spécifique.

Si elle n’impacte pas directement le trafic de votre blog comme nous l’avons vu sur les points précédents et à venir, elle permet néanmoins de réactiver vos lecteurs et de générer des clics vers vos publications. Pensez surtout à y insérer vos derniers articles au travers d’un visuel, d’un titre et éventuellement un petit extrait.

Une solution comme Sendinblue entièrement en français, vous aidera à concevoir une newsletter professionnelle pour un coût très souple de quelques euros, et pour plusieurs milliers d’envois par mois (40.000)

 

#6 Les articles impliquant des blogueurs influenceurs

Les sujets d’articles, les titres accrocheurs, les contenus orientés sur les conseils etc… sont de très nombreux points pour gagner en visibilité, mais il existe un autre moyen très viral de gagner du trafic. Il s’agit d’impliquer des blogueurs influents au sein d’un article, en leur offrant la parole.

Vous pouvez les mettre à contribution sur une question ouverte et découpé l’article en plusieurs chapitres par influenceur. En fin de paragraphe vous insérez un tweet prêt à partir et vous permettrez à vos lecteurs de partager ainsi le point de vue de tel ou tel influenceur.

 

#Conclusion

 

Si vous mettez en pratique ces quelques conseils en étant constant et persévérant, vous verrez inévitablement votre trafic s'accroître et votre blog gagner en visibilité sur Google. Il ne  s’agit pas du travail d’un jour ou d’une semaine, mais de plusieurs mois pour atteindre un positionnement intéressant et générateur de trafic.

 

Source : HuffingTonPost

Communication Marketing & Digitale

CONTACTEZ-NOUS

Contactez-nous

  • PROX-I
    Centre Vaima
    Bureau 85 - 3ème étage
    B.P. 2866 - 98713 Papeete
    Papeete - Tahiti
    Polynésie Française
  • (+689) 40 54 11 45
  • Contactez-nous
Inscrivez-vous à notre newsletter